A propos

Le Golden Jazz Trophy est né d’une rencontre entre Bruno WATINE, ingénieur, chef d’entreprise et musicien, et Dominique DESMONS, directeur artistique du festival Jazz en Nord depuis plus de 20 ans.

Une histoire de passions…

Natif de Roubaix, Bruno Watine intègre le conservatoire de la ville à 8 ans, pour y étudier le piano. Une passion pour la musique qu’il mettra néanmoins entre parenthèses le temps de faire ses études d’ingénieur. A l’âge de 30 ans, il y revient mais cette fois-ci pour se tourner vers le saxophone qu’il apprend par lui-même. Après des débuts rock et pop, il glisse vers le jazz et se produit régulièrement dans de petites salles de la métropole lilloise avec la formation «  Jazz Gordon ».

Parallèlement à cette passion pour la musique et pour le jazz, Bruno Watine devient chef d’entreprise. En 1997, il crée la société Golden Eyes qui conçoit et gère des programmes de fidélité pour les enseignes de la distribution, en France comme à l’étranger. En 10 ans, d’autres entreprises sont venues rejoindre Golden Eyes pour former le groupe ASAP, dont le siège est à Villeneuve d’Ascq. Un groupe en pleine croissance qui rassemble aujourd’hui 4 entreprises et compte plus de 70 salariés.

C’est dans ce contexte qu’est né, chez Bruno Watine, l’idée de créer un tremplin dédié au jazz qui permette aux talents méconnus de se mettre en lumière. Allier la passion de la musique et l’esprit d’entreprise pour dénicher de jeunes artistes méconnus et leur offrir des opportunités de notoriété.

Une rencontre décisive…

En 2010, Bruno Watine rencontre Dominique Desmons, directeur du festival Jazz en Nord. L’entente est immédiate et va le conforter dans son projet. Les deux hommes décident alors d’associer leur passion commune pour le jazz, leurs compétences et leur logistique respectives et c’est ainsi qu’au printemps 2010, ils lancent la première édition du Golden Jazz Trophy.

L’objectif de ce tremplin est de découvrir les jeunes artistes de jazz encore méconnus, et de les aider dans la construction d’une carrière musicale active. Le tremplin, ouvert à tous et à tous les styles de jazz vise à démocratiser une musique que l’on dit souvent élitiste, confidentielle. Pourtant, le jazz mélange des courants musicaux divers et se fait souvent le carrefour de bien des influences et le reflet de nombreux métissages. C’est cette image riche, plurielle, populaire dans le bon sens du terme que le Golden Jazz Trophy entend promouvoir.

Un rendez-vous incontournable !

Dès la première édition, la ville d’Arras se fait le berceau du jeune tremplin. Avec l’aide  solide de la municipalité et de l’office culturel, ainsi que le soutien énergique des associations Couleurs Jazz et Jazz and Boves, le Golden Jazz Trophy prend ses quartiers dans cette superbe ville et c’est au théâtre d’Arras que se dispute, chaque saison, la soirée de la finale.

Il s’offre un président d’honneur prestigieux en la personne de Jean-Claude Casadesus et chaque année, le jury est présidé par un musicien de renom. A chaque édition, les candidats sont plus nombreux et viennent d’un peu plus loin. Le Golden Jazz Trophy est désormais un évènement reconnu, référencé et attendu. Merci à tous ceux qui l’animent et le font vivre : artistes, équipe logistique, mécènes et sponsors … et merci au public !

                                                      

logo-partenaire-golden-jazz-trophy-golden-eyes   logo-partenaire-golden-jazz-trophy-jazz-en-nord